APS logo
APS asbl

Association des Praticiens du Souffle

Les praticiensContact Retour à la page d'accueil
petitlogoAPS Robert Heymans

photo  
Drève de la Meute, 3
1410 Waterloo
0496 17 60 82

courriel : robert-heymans@scarlet.be


BRABANT WALLON


Plan d'accès
 
Je suis, actuellement, le seul membre de l'association qui ne soit pas psychothérapeute. Aussi, je ne pensais pas écrire de page pour me présenter à vous. Mais c'était aussi remettre une page blanche comme le ferait un cancre. Je ne souhaite pas être ce cancre-là !

Ma formation est purement scientifique (sciences physiques). Ma vie professionnelle a commencé par de la recherche (conversion de chaleur en électricité), elle a ensuite continué par quelques années d'enseignement dans ce que l'on appelait à cette époque les "A1" (devenus aujourd'hui des ingénieurs industriels) mais elle a surtout été consacrée à l'informatique. J'étais donc bien loin de toute approche "psy" !

Ce sont les aléas de ma vie qui m'ont fait rencontré ce monde. Mais ce n'était pas une raison pour m'y intégrer. Sauf que mon esprit scientifique était intéressé.
L'approche scientifique c'est :

  • observer et constater
  • établir une théorie
  • vérifier si elle répond aux observations; pour cela il faut avoir un cadre de départ bien défini et reproductible
  • vérifier si elle ne s'oppose pas à d'autres déjà solidemment étayées
  • essayer par tous les moyens de prouver qu'elle est fausse

Cette approche est-elle valable en sciences humaines ? L'homme n'est pas une machine ! Les conditions de départ ne peuvent jamais être reproduites à l'identique.
L'approche purement scientifique doit donc être ignorée.

Tout ceci m'amène déjà à la réflexion suivante :
quand les membres d'une discipline psychothérapique prétendent détenir LA VERITE prouvée scientifiquement, il y a lieu d'être plus que méfiant.

Ce n'est toutefois pas parce qu'il est impossible d'établir de façon purement scientifique la validité d'une psychothérapie qu'il faut considérer que ce n'est que du vent.
Il y a aussi la répétition de résultats probants.
Avant Newton, les pommes tombaient quand même sur le sol !

Je me suis donc limité à observer et constater les résultats chez les psychothérapeutes qui m'entouraient.
J'ai d'abord pu observer :

  • une grande sagesse; ils savent qu'ils n'ont pas la vérité absolue, chacun dispose d'ailleurs de diverses méthodes.
  • les résultats sont positifs; les patients, en grande majorité, sortent contents et ils le disent !
  • si le thérapeute constate que la méthode utilisée n'a pas d'effet sur le patient,

    • soit il change de méthode
    • soit il conseille au patient un autre praticien qui pourrait l'aider. ( pas nécessairement un psychothérapeute)

  • la durée d'une séance peut se prolonger si le patient en a besoin
  • le nombre de séances reste limité
  • les membres se réunissent régulièrement en intervision

L'intervision permet de mettre en commun les connaissances et les expériences de chacun pour étudier un cas bien particulier.

J'ai pu donc constater le sérieux du travail de ces personnes et leur engagement dans l'amélioration du bien-être de leurs patients.
Je pouvais donc leur faire confiance et accepter de prendre une responsabilité au sein de leur association.
haut de page
© Association des Praticiens du Souffle asbl
Valide HTML 4.01